Guides des paysGuides pays

Choisissez un continent

Guides des pays


Guide des  régionsGuide
régions

Cliquez sur une région

Guide des régions

RechercheSearch

En ligneEn ligne

» 7 visiteur(s)
» 0 membre(s)


Favoris et partage Flux RssPasse-Voyages sur TwitterActualités Passe-Voyages sur Facebook


Vous êtes ici >> Accueil/Guides pratiques/Voyage pratique/Voyager avec un animal




Voyager avec un animal

23/10/2009 - Lu 12168 fois
  • Note moyenne : 2.32/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 2.3/5 (79 notes)

Déambuler avec Médor à travers les ruines d’Angkor ou laisser Ursule la tarentule se dégourdir les pattes sur le sable blanc de Copacabana : ça se planifie ! Car voyager avec un animal implique des démarches administratives et médicales, parfois dissuasives. Alors, pour embarquer sans souci vos animaux - gros et petits - de Tombouctou à Honolulu : suivez le guide.

Avant le départ

Vous devez impérativement (afin d’éviter la confiscation et pis, l’euthanasie !) :

  • vous renseignez auprès de l’ambassade ou du consulat français de la zone concernée pour obtenir la liste des formalités douanières, variable d’un pays à l’autre (ex. : les chiens considérés « dangereux » sont refusés au Royaume-uni tandis que le Japon, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande pratiquent encore la quarantaine).
  • faire vacciner chiens et chats contre la rage, et ce entre 21 jours et un an avant la date du voyage (sachant que ceux de moins de trois mois ne peuvent pas voyager). Certains vaccins supplémentaires sont requis selon les pays.
  • faire subir aux chiens et chats un traitement antiparasitaire contre les tiques et l’echinococcose.
  • faire identifier chiens, chats et furets (désignés comme « carnivores domestiques ») par un vétérinaire. A partir de 2011, le seul tatouage d’identification ne suffira plus : une micropuce devra obligatoirement avoir été implantée sur l’animal.
  • prévoir l’obtention d’un certificat sanitaire dans les 10 jours précédant votre retour en France.

Pensez également à vous enquérir de l’accueil qui sera réservé à votre animal sur place : certains hébergements ainsi que de nombreux sites touristiques, lieux culturels (musées, etc), plages et autres espaces naturels protégés le refuseront systématiquement.

Pour tous les autres animaux domestiques (Alister le hamster ou Mimoune le poisson clown…), seul un certificat de bonne santé - délivré par un vétérinaire - est requis. En revanche, le transport des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) est soumis à réglementation. Protégés par la CITES, Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages en danger, ils nécessitent l’obtention d’un permis. Renseignements sur www.cites.org.

Pour pouvoir circuler en Europe : le voyageur doit également posséder un passeport européen pour son animal de compagnie.

Enfin, veillez à emporter, comme vous le feriez pour vous, une trousse de pharmacie « premiers soins » destinée à votre animal, un traitement préventif du mal des transport, suffisamment d’eau et de nourriture pour toute la durée du voyage… sans oublier la laisse !



Le jour du voyage

En avion

Les animaux sont acceptés à bord des avions, mais il est nécessaire de se renseigner auprès de la compagnie sur ses conditions précises. Présentez-vous au moins une demi-heure avant l’heure de l’enregistrement. En règle générale, les animaux dont le poids est inférieur à 5kg peuvent voyager en cabine – sans dépasser le seuil de deux animaux sur un même vol -, dans une caisse ou un sac spécial.

Au-delà de ce poids, les animaux voyagent en soute - ventilée, chauffée et pressurisée - dans des cages homologuées (achetées dans une animalerie ou à l’aéroport) et précisant le sens de stockage (haut, bas).
Question tarif, il faut compter - sur un long-courrier – par kilo : environ 1,5 % du prix du billet adulte de l'aller simple en classe économique. Les personnes handicapées ne se déplaçant que grâce à leur chien-guide doivent bénéficier de la gratuité du service et de la présence de l’animal à leur côté.

A noter, concernant les oiseaux « voyageurs » et afin d’éviter gazouillis et chants intempestifs : un tissu noir doit recouvrir la cage durant le vol.

En train

Le transport d’un animal sur le réseau SNCF dépend de son poids :

  • inférieur à 6 kg, il peut voyager dans une caisse (dimensions maximales : 45 x 30 x 25 cm). Il vous en coûtera 5,10€.
  • les chiens plus gros doivent être tenus en laisse, muselés et restent dans le couloir. Vous devrez vous acquitter, pour son transport, de 50% du prix d’un billet de seconde classe.

L’animal en cage doit se trouver à vos pieds et peut être amené à changer de place si votre voisin de compartiment ne supporte pas sa présence.



En bateau

Certaines compagnies n’acceptent pas les animaux à bord. Sinon, ils voyagent dans le chenil. Pour les trajets vers la Corse, Corsica Ferries et la SNCM permettent à votre animal de voyager, en cage, à l’intérieur de votre voiture aérée.

Plus d’informations sur :

Auteur : Céline Barrère infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Guide des paysComparateur de voyages




100 € de réduction sur les résidences Pierre et Vacances au ski avec le code 8643 (valable jusqu'en avril 2011)

50 € de réduction sur les résidences Maeva au ski avec le code 8642 (valable jusqu'en avril 2011)